Les interventions : la chirurgie orthognatique

Disjonction mandibulaire

La disjonction intermaxillaire est une technique chirurgicale qui permet de corriger les déficits transversaux (problèmes de largeur) au niveau de la mandibule.

Cette intervention se déroule en étroite collaboration avec votre orthodontiste.
Celui-ci doit mettre en place un disjoncteur qui est généralement fixé sur les premières prémolaires et les premières molaires (Hyrax) préalablement à l’intervention.

Technique chirurgicale :

L’intervention se déroule sous anesthésie générale et nécessite 2 jours d’hospitalisation.
L’incision se fait dans la gencive et n’entraine donc aucune cicatrice visible.
L’intervention consiste en une section de la mandibule au niveau de sa partie médiane.
L’incision est ensuite suturée avec des fils résorbables.

Suites opératoires :

  • Œdème et hématome pendant 7 jours
  • Douleurs modérées prises en charge par des antalgiques simples
  • Soins locaux avec bains de bouche et brossage doux
  • Alimentation liquide pendant 10 jours
  • Suivi régulier tous les 7 jours avec activation quotidienne (matin et soi) du disjoncteur de façon à élargir la manibule. Une fois la largeur correcte atteinte, l’activation est arrêtée et le disjoncteur est laissé en place pour une durée minimale de 3 mois

Risques opératoires :

  • Atteinte d’une racine dentaire
  • Hématome du plancher buccal

Le résultat morphologique et esthétique sera appréciable qu’au bout de 2 à 3 mois.