Les interventions : la chirurgie pré-implantaire et implantaire

Conseils pré et post-interventions

Pré-operatoire

L’intervention se déroulant sous anesthésie générale, il ne faut pas manger, boire ou fumer à partir de minuit la veille de l’intervention.
Si l’intervention est prévue sous anesthésie locale, ces mesures ne sont pas nécessaires.
La plupart des interventions se font en chirurgie ambulatoire.
La semaine précédant votre intervention il est souhaitable de faire réaliser un détartrage par votre chirurgien-dentiste afin de faciliter les soins post-opératoires.
Le jour de l’intervention munissez-vous de toutes les radiographies et moulages en votre possession.

Post-opératoires

Les suites habituelles post-opératoires habituelles sont marquées par :

  • des saignements et sécrétions buccales qui peuvent durer de 2 à 4 jours.
  • un œdème c’est à dire un gonflement qui sera maximal au bout de 48 heures et qui durera en moyenne 7 à 10 jours. Pour lutter contre celui-ci il est indispensable de mettre de la glace sur votre visage en permanence. Un dispositif de contention vous sera donné lors de votre séjour. Il est conseillé de dormir avec la tête surélevée à l’aide de deux oreillers.
  • des douleurs qui sont modérées et soulagées par un traitement pris par voie orale.
  • une alimentation mixée facilitant les soins locaux.

Lors de votre hospitalisation des radiographies de contrôle seront.

A la suite de votre hospitalisation, une consultation de contrôle aura lieu généralement à 7 jours, 21 jours, 2 mois, 6 mois et à un an.

Lors de votre retour à domicile :

  • veillez à bien poursuivre les soins locaux à savoir les bains de bouche et les brossages des dents (à l’aide de brosses de type orthodontie ou de jet dentaire).
  • le tabac est interdit 7 jours avant et 30 jours après l’intervention de façon à éviter tout risque d’infection et de problème de consolidations.
  • les fils de suture utilisés sont résorbables et mettront un mois avant de tomber.
  • le port des prothèses dentaires est à éviter pendant 15 jours pour éviter tout problème de cicatrisation.
  • Les interventions de chirurgie pré-implantaire ne sont pas pris en charge par l’assurance maladie et ne peuvent donc justifier d’arrêt de travail.