Les interventions : la chirurgie pré-implantaire et implantaire

Apposition

L’apposition est une technique de chirurgie pré-implantaire qui permet de corriger les déficits osseux horizontaux empêchant la mise en place d’implants dentaires.

Cette intervention se déroule sous anesthésie générale ou anesthésie locale et se fait dans tous les cas en chirurgie ambulatoire.

Technique chirurgicale :

L’intervention se déroule en deux temps opératoires.

  • Le premier temps consiste au prélèvement de la greffe osseuse, généralement au niveau du ramus mandibulaire c’est à dire l’angle de la mâchoire.
    L’incision se situe au niveau de la gencive et n’entraine donc aucune cicatrice visible.
    Elle est quasiment identique à celle utilisée pour l’extraction des dents de sagesse.
    L’os prélevé peut aussi se situer au niveau du crâne (os pariétal) en cas de perte osseuse importante.
  • Le deuxième temps consiste en la mise en place du greffon osseux au niveau du site receveur. La greffe osseuse est stabilisée à l’aide de vis qui seront secondairement retirées.

Un cone beam de contrôle sera réalisé 4 mois après afin de vérifier la bonne intégration du greffon. La pose des implants dentaires pourra être programmée ensuite.

Risques opératoires :

  • Infection
  • Résorption du greffon

Suites opératoires :

  • Œdème et hématome pendant 7 jours
  • Douleurs modérées prises en charge par des antalgiques simples
  • Soins locaux avec bains de bouche et brossage doux
  • Alimentation liquide pendant 10 jours
  • Suivi régulier à 7 et 15 jours et 1, 4 mois
  • L’arrêt complet du tabac est indispensable avant et après l’intervention

Cet acte de chirurgie est hors nomenclature (HN), il n’y a donc aucune prise en charge par la sécurité sociale et donc pas d’arrêt de travail.